public.png
programme.png

WEBCOLLOQUE

Diagnostic différentiel de l’autisme chez l’enfant : trouble attentionnel, trouble du langage, trouble de l’attachement, déficience intellectuelle... bien faire la part des choses.
 

Pour qui ?

A destination de tous les professionnels de santé.

Présentation

La question de l’évaluation ou du diagnostic différentiel est de comprendre au mieux l’origine des difficultés observées, pour ensuite pouvoir soutenir le sujet au plus proche des difficultés de l'enfant. C’est la démarche que nous aborderons dans ce webcolloque.
 

Avoir des difficultés socio-communicationnelles ne signifie pas systématiquement être « autiste », même léger, et ces difficultés peuvent être la conséquence de bien d’autres choses, que ce soit un autre trouble neurodéveloppemental, un tempérament, des événements de vie...


Le diagnostic différentiel doit être fait avec rigueur : 

  • Est-ce l’impact d’une déficience intellectuelle, touchant le développement social au même niveau que le développement global (homogénéité) ? 

  • Est-ce l’impact d’un trouble de l’attachement ?

  • Est-ce de la timidité ? Est-ce un trouble anxieux ? 

  • Est-ce un trouble attentionnel diminuant l’attention aux indices sociaux (visage, discours, contexte, etc.) ? 

  • Est-ce l’impact d’un trouble neurovisuel (accordage oculomoteur du regard, analyse des visages) ? 

  • Est-ce l’impact d’un trouble de la mémoire (mémoire du discours, des informations sur autrui, du concept de soi) ? 

  • D’un trouble des fonctions exécutives (activités répétitives, immuabilité, etc.) ? 

  • D’un trouble moteur (programmation des actes de communication sociale, suivi du regard, pointage du doigt, gestes conventionnels) ? 

  • D’un trouble du développement du langage (retard de langage, manque de réponse, etc.) ?

 

Bien sûr, parfois le professionnel devra s’abstenir de vouloir absolument catégoriser le fonctionnement d’une personne, avouer que l’on ne sait pas, que la situation comprend beaucoup d’imbrications, et que l’on doit attendre, commencer des prises en charge et se revoir.
Ainsi, au-delà de l’enjeu nosographique de classification de troubles qui sont parfois des continuums infimes, le diagnostic doit, avant tout, avoir un enjeu adaptatif et identitaire, et être utile à la personne.

Dans ce webcolloque de 3h, nous verrons les différents diagnostics différentiels ou co-morbidité, point par point, puis vous nous exercerons à la démarche avec des études de cas.

Modalités :

Durée : 3 heures

Tarif : 40 euros

En visioconférence via le logiciel Teams (pas d'installation ni de compte nécessaires).


Formatrice

Léa Dormoy est psychologue clinicienne spécialisée dans le diagnostic de l’autisme. Elle est formée à l’Early Start Denver Model (ESDM), à The Paediatric Autism Communication Therapy (PACT) et aux thérapies familiales systémiques. Elle coordonne une unité de prise en charge précoce au Centre Bulle d’Air (Croissy-sur-Seine, Yvelines France) et a  travaillé une dizaine d'années avec l’équipe du centre diagnostique PEDIATED à l’hôpital André-Mignot de Versailles. Elle est formatrice chez Ambition handicap, elle enseigne également à l’APPEA et à l’Ecole des Psychologues Praticiens. Léa est également auteure du livre 'L’évaluation diagnostique de l’autisme chez l’enfant' (éd. DUNOD).

 

Inscription :

Les inscriptions sont closes.

infos.png
formatrice.png
inscription.jpg